Les origines de 10 traditions de Noël

Les chaussettes de Noël à la cheminée

1. LES CHAUSSETTES SUR LA CHEMINEE

 

Bien qu'il n'y ait aucune trace officielle de la raison pour laquelle nous accrochons des chaussettes pour le Père Noël, l'une des explications les plus plausibles est qu'il s'agit d'une variation de la vieille tradition qui consiste à laisser de côté les chaussures avec du foin à l'intérieur le 5 décembre, la veille de la fête de Saint Nicolas. Les enfants chanceux découvraient que le foin qu'ils laissaient à l'âne de Saint-Nicolas avait été remplacé par des friandises ou des pièces de monnaie à leur réveil le lendemain matin. Une autre histoire raconte que Saint-Nicolas apprit qu'un père n'était pas en mesure de payer la dot de ses trois filles, alors Saint-Nicolas lança des boules d'or dans une cheminée, qui atterrirent dans des chaussettes suspendues au feu pour sécher. 

 

2. LES CHANTS DE NOEL DE MAISON EN MAISON

 

Bien que cela puisse sembler être une tradition séculaire, se présenter chez les gens pour leur faire la sérénade avec des airs de saison ne remonte qu'au XIXe siècle. Avant cela, les voisins se rendaient visite pour se souhaiter bonne chance et se réjouir, mais pas nécessairement en chantant. Les chants de Noël eux-mêmes remontent à des centaines d'années, moins la partie porte-à-porte.

Il a fallu attendre l'Angleterre victorienne pour que ces deux idées se rejoignent, lorsque les chants de Noël faisaient partie de toutes les fêtes, y compris celles du 1er mai. Avec la commercialisation de Noël, les chants de Noël sont devenus de plus en plus populaires.

 

3. LES CONIFÈRES COMME ARBRES DE NOËL

 

Avant même la naissance du christianisme, les gens utilisaient des branches à feuilles persistantes pour décorer leur maison pendant l'hiver ; la verdure leur rappelait que les plantes reviendraient bientôt en abondance. Au fur et à mesure que le christianisme devenait plus populaire en Europe, et en particulier en Allemagne, la tradition s'y est intégrée. Les chrétiens décoraient les arbres à feuilles persistantes avec des pommes pour représenter le jardin d'Eden, les appelant "arbres du paradis". Peu à peu, la tradition a été intégrée dans les célébrations de Noël.

 

La tradition s'est répandue comme l'ont fait les immigrants, mais la pratique a vraiment pris son envol lorsque la rumeur s'est répandue que la reine Victoria d'Angleterre avait décoré un arbre de Noël pour faire un clin d'œil à l'héritage de son mari allemand (les membres allemands de la famille royale britannique avaient déjà eu des arbres de Noël, mais ils n'avaient jamais réussi à toucher le grand public). Son influence s'est fait sentir dans le monde entier et, en 1900, une famille américaine sur cinq possédait un arbre de Noël. Aujourd'hui, 25 à 30 millions de vrais arbres de Noël sont vendus chaque année aux États-Unis.

En France, il s'agit de 6 millions de sapins qu isont vendus. 5 millions de sapins naturels et 1 millions de sapins artificiels.

 

Jolis sapins de Noël décorés

4. LES COULEURS ROUGE ET VERTE

 

Comme pour beaucoup d'autres vieilles traditions de Noël, il n'y a pas d'événement qui ait déterminé le rouge et le vert comme couleurs officielles de Noël. Mais il existe des théories : le vert pourrait être issu de la tradition du vert éternel qui remonte à l'époque précédant le christianisme, et le rouge pourrait provenir des baies de houx. Bien qu'elles soient résistantes à l'hiver, tout comme les plantes à feuilles persistantes, elles ont également une implication religieuse : Les baies rouges ont été associées au sang du Christ.

 

5. LE PULL MOCHE DE NOEL

 

Pour célébrer cette joyeuse saison, de nombreuses personnes s'habillent avec joie, de pulls moches ornés de rubans, de paillettes, de nœuds et de lumières. Dans le passé, cette tendance était uniquement adoptée par les grands-mères, les enseignants et les parents qui ne voulaient pas se mettre à la mode, mais depuis une dizaine d'années, le vilain pull moche de Noël est devenu courant. Le Canada est peut-être à blâmer pour cela car la tendance à l'affreuse pull moche party remonte à un rassemblement de 2001 à Vancouver.

 

 

Pull moche de Noël en famille

6. DU LAIT ET DES BISCUITS POUR LE PERE NOEL

 

Lorsque nous déposons quelques friandises ou biscuits aux pépites de chocolat sur une assiette pour le Père Noël, accompagnés d'un verre de lait froid, nous participons en fait à une tradition que certains érudits font remonter à l'ancienne mythologie nordique. Selon la légende, Odin avait un cheval à huit pattes nommé Sleipnir. Les enfants laissaient des friandises à Sleipnir, en espérant qu'Odin leur fasse des cadeaux en retour. Cette pratique est redevenue populaire aux États-Unis pendant la Grande Dépression, lorsque les parents ont essayé de faire comprendre aux enfants l'importance d'être reconnaissants pour tout ce qu'ils avaient la chance de recevoir à Noël.

 

7. LE CALENDRIERS DE L'AVENT

 

Techniquement, l'Avent, un événement religieux qui est célébré depuis le 4e siècle, est une période de quatre semaines qui commence le dimanche le plus proche de la fête de l'apôtre saint André, le 30 novembre. Traditionnellement, elle marque la période de préparation de Noël ainsi que du Second Avènement. De nos jours, elle est surtout utilisée comme un compte à rebours de Noël pour les religieux et les non-religieux.

 

Le calendrier de l'Avent moderne et commercialisé, qui marque le passage des jours de décembre avec de petites portes contenant des bonbons ou de petits cadeaux, aurait été introduit par Gerhard Lang au début des années 1900. Il s'est inspiré d'un calendrier que sa mère lui avait fabriqué lorsqu'il était enfant et qui comportait 24 images colorées attachées à un morceau de carton. Aujourd'hui, les calendriers de l'Avent contiennent tout, des bonbons aux LEGO.

 

8. LA BUCHE DE NOEL

 

Aujourd'hui, nos repas de fêtes de Noël et surtout nos desserts sont souvent animées par la bûche qui peut être glacée ou à la crème patissière.

A l'origine et pendant des siècles, il s'agissait d'une grande bûche de chêne ou encore provenant d'un arbre fruitier, aussi grosse que possible.

Allumée dans la cheminée familiale, et aspergée d’eau bénite, elle devait se consumer le plus longtemps possible, jusqu’au nouvel an dans le meilleur des cas. Plus la combustion durait dans le temps, meilleures seraient les récoltes.

Une fois consumée, les cendres étaient, selon les régions, conservées ou dispersées autour de la propriété afin de la préserver de la foudre. Ces cendres étaient aussi réputées pour avoir des vertus médicinales ou protéger contre les morsures de serpents.

 

9. LE GUI

 

Le gui est associé à la fertilité et à la vitalité depuis l'Antiquité, lorsque les druides celtiques le considéraient comme tel car il fleurissait même pendant les hivers les plus froids ; cette association s'est maintenue au fil des siècles.

 

Il est facile de voir comment la fertilité et le baiser peuvent être liés, mais personne ne sait vraiment comment le baiser sous l'arbuste (en fait, c'est une plante parasite) est devenu un passe-temps de Noël courant. Nous savons que la tradition était populaire auprès des serviteurs anglais au 18ème siècle, puis s'est rapidement répandue auprès de ceux qu'ils servaient. La coutume archaïque permettait autrefois aux hommes de voler un baiser à toute femme se tenant en dessous ; si elle refusait, ils étaient condamnés à la malchance.

 

10. LES CARTES DE NOËL

 

L'échange de vœux de fin d'année par courrier est une tradition étonnamment récente, la première carte officielle ayant été mise en vente en 1843. Conçue par un Anglais du nom de J.C. Horsley, la carte de vœux en carton montrait un groupe de personnes joyeuses participant à un toast, ainsi que le sentiment imprimé "A Merry Christmas and a Happy New Year to you". Un millier d'entre eux ont été imprimés cette première année, et comme il ne coûtait qu'un centime pour envoyer un bonjour de vacances à ses amis et à sa famille (la carte elle-même coûtait un shilling, soit 12 fois plus), les cartes se sont vendues comme des petits pains et une nouvelle coutume est née. Aujourd'hui, les Américains envoient environ 2 milliards de cartes chaque année.

Les traditions de Noël

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle

.

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,